Les enjeux du projet

L’hôpital de Saint-Pierre implanté en zone tropicale et littorale a besoin de climatiser les salles de soin et d’accueil du public.

 

Au-delà de la performance énergétique recherchée par le projet, la conception prend en compte les enjeux environnementaux et sociétaux locaux. Les principaux enjeux concernent le respect de l’environnement marin (milieux aquatiques et biodiversité marine), le paysage littoral, la maîtrise des impacts en zone urbaine.

 

En mer, après échange thermique les eaux de mer profondes rejetées, même si elles sont réchauffées ont une température de 12 à 13°C, plus fraiche que les eaux littorales et plus denses. Le point de rejet n’est pas encore arrêté et sera déterminé par l’analyse de la zone d’influence du rejet, les eaux de mer profondes étant plus riches en nutriment que les eaux littorales. L’objectif est de limiter les impacts de l’eau rejetée et les ouvrages sur l’environnement marin; particulièrement dans les zones de lagon plus sensibles et dans zones propices aux espèces marines protégés.

 

Les impacts sur les usages maritimes seront également pris compte surtout en phase travaux.

 

A terre, les ouvrages sont réalisés dans des zones déjà urbanisées et sont totalement enterrés et sans effet sur le littoral. Il s’agit de limiter les gênes des travaux aux usagers du RSMA et des riverains pendant les travaux.

La société ACOA Conseil, basée à la Réunion, nous accompagnera tout au long du projet afin de prendre en compte l’ensemble des problématiques environnementales et rendre ce projet irréprochable.

Ce qu’on va faire

Avec les premières reconnaissances des fonds marins réalisées
dans la zone envisagée pour le rejet, la zone la plus favorable
pour la pose des conduites en mer a été définie.

Différentes études sont prévues pour préciser le projet
et pour trouver des solutions ainsi que des mesures
d’atténuation des impacts potentiels:

actimar4

Une modélisation du rejet est en cours pour identifier le point de rejet générant le moins d’impact pour l’environnement marin. Le projet sera adapté en conséquence, pour poursuivre notre objectif de projet exemplaire.

actimar5

Une modélisation acoustique marine est également en cours pour qualifier les niveaux d’émergence de bruits en phase travaux vis-à-vis des mammifères marins et trouver des solutions adaptés pour empêcher la nuisance sonore pendant la phase de travaux.

photo 2

Enfin, nous prendrons également en compte la problématique des bruits de chantier vis-à-vis des riverains, en réalisant notamment un état initial et en mettant en œuvre des solutions permettant de réduire au maximum les nuisances sonores liées au chantier.

Les résultats de ces études seront communiqués au fur et à mesure sur ce site.

Les mesures d’évitement et d’accompagnement déjà envisagées

Un certain nombre de choix techniques, s’ils ont été initialement dictés par les caractéristiques du site, auront également pour effet de fortement limiter les impacts environnementaux:

  • La réalisation de la liaison terre-mer avec un micro tunnelier et le choix d’enterrer un maximum d’ouvrages implique que le projet n’aura aucun impact sur le rivage, le paysage côtier, ou les usagers du site du RSMA.
  • Le puits sera étanche, ce qui permettra d’éviter tout contact et risque de pollution entre nappe phréatique et milieu marin
  • Le tracé de la conduite, qui sera établit à partir des relevés bathymétriques et d’inspections du fond détaillées, sera choisi pour éviter toute future intervention en mer sur celle-ci

Nous veillerons également à limiter le plus possible les impacts environnementaux lors de la mise en œuvre de l’installation

  • Les dispositifs de lestage seront choisis pour être adaptés au mieux à la nature des fonds sous-marins
  • Les interventions et les travaux bruyants en mer seront limitées au maximum et se feront en dehors des périodes de fréquentation des baleines

IOKI

IOKI , pour Indian Ocean Knowledge Initiative, est la fondation que Bardot Ocean se propose de créer pour permettre une utilisation de l’infrastructure du SWAC également à des fins de recherche scientifique.

 

Nous souhaitons utiliser la conduite d’eau de mer profonde, qui prélèvera de l’eau à 1000m de profondeur, comme plateforme d’observation afin de donner accès à des scientifiques à différents types de mesure sur cette eau profonde, comme par exemple:

 

  • Evolution de la température
  • Evolution de la salinité
  • Evolution du CO2 dissous
  • Evolution du courant
  • Etc.

 

La conduite pourra également être utilisée comme support pour permettre d’éventuelles observations complémentaires.